« Miroir mon beau miroir, qui est la plus belle ? » dans Blanche Neige, la reine-sorcière se préoccupe de sa beauté et donc de l’image qu’elle renvoie. L’envie de devenir président viendrait le matin en se rasant devant un miroir… Mais qu’en est-il de nos kids ? Vous vous êtes certainement déjà posé cette fameuse question en vous regardant dans le miroir : « Qui suis-je ? ». Cela renvoie au « concept de soi » et nos kids aussi y sont sensibles.

On rattache le concept de soi à la mémoire autobiographique. Cette mémoire est notre identité, celle qui s’est construite dans le temps, ce que nous savons de nous. Nous la développons dès l’enfance, avec chacune des expressions et interactions de notre quotidien.

De nos jours, les experts en éducation et les psychologues s’accordent sur l’importance du concept de soi au sein du développement personnel et social de l’enfant. Les chercheurs s’entendent sur l’influence du concept de soi sur les comportements et les résultats cognitifs et émotionnels, avec des conséquences sur la réussite scolaire, les niveaux de bonheur, d’anxiété, d’intégration sociale, d’estime de soi et de satisfaction dans la vie.

Alors comme chez Soft Kids, on vous accompagne pour avoir des enfants « bien dans leurs baskets », je vais tout vous expliquer sur le concept de soi de vos kids !

C’est quoi le « concept de soi » ?

Le sens psychologique du concept de soi consiste à le définir comme une croyance relativement objective sur laquelle nous pouvons mettre des mots pour nous décrire devant les autres.

Il combine :

  • L’image de soi, qui est la partie cognitive ou descriptive de soi par exemple, « je suis une artiste ».
  • L’estime de soi qui relève de l’évaluation et de l’opinion (par exemple, « j’aime le fait que je sois une artiste »). L’estime de soi concerne notamment l’image qu’à l’individu de lui-même et sa propre confiance en soi.

Le concept de soi est décrit par Charles Cooley en 1902. Ce dernier affirme que le concept de soi est dépendant de la manière dont les autres nous perçoivent et nous évaluent. Ainsi, les personnes les plus importantes dans la vie d’un individu (parents, partenaire, amis proches, etc.) ont un effet d’autant plus fort sur le concept de soi.

Inutile de vous préciser que plus on a une bonne image de soi plus on se sentira bien dans sa vie. Le concept de soi a donc une influence non négligeable sur le caractère positif et confiant d’une personne ou a contrario négatif et peu confiant en ses capacités.

Mais comment faire en sorte que nos kids développent à la fois une bonne image d’eux même mais aussi une bonne estime de soi ?

A partir de quand nos enfants développent-ils le « concept de soi » ?

Ce concept se développe tout au long de la vie mais une étape importante de sa formation se déroule durant l’enfance, grandement influencée par les interactions sociales que vivent les enfants.

Dès que les enfants acquièrent la conscience de soi vers 18 mois, le concept de soi commence à se développer. Les enfants vont d’abord se décrire physiquement : « je suis un garçon, je suis grand, j’ai les yeux bleus, etc… ». Puis ils aiment dresser la liste de ce qu’ils possèdent « J’ai un vélo, une poupée, etc… ». Enfin ils vont exprimer ce qu’ils aiment et n’aiment pas faire ou manger par exemple.

A l’école primaire, les enfants arrivent à davantage se décrire à l’aide d’adjectifs. Ils sont à même de faire des listes de qualités et de défauts, surtout lorsqu’il s’agit de leurs camarades. C’est le début des comparaisons.

Les premières interactions sociales se font au sein de la famille et de l’école, d’où l’importance d’être vigilant quant aux compliments ou critiques que vos enfants pourraient recevoir, qu’ils viennent du cercle familial, des copains ou du personnel scolaire.

    La nécessaire prise de conscience de ses apprentissages

    Le développement du concept de soi passe par la prise de conscience des réalisations. Si votre enfant prend conscience de ses réalisations et du chemin parcouru depuis qu’il est né, il prendra conscience de ses capacités et sa confiance en lui augmentera.

    Chez Soft kids, nous proposons aux enfants de faire la liste de tout ce qu’ils ont appris à faire depuis leur naissance. Et la liste qu’ils nous donnent est en général très très longue !

    En effet, lorsqu’on est en primaire, on ne prend pas le temps de se poser pour apprécier le chemin parcouru car on passe plus de temps à réfléchir à la prochaine chose que l’on va faire. Les enfants sont toujours pressés de devenir des adolescents puis des adultes pour pouvoir faire toutes les nouvelles choses qui leur étaient jusqu’à présent interdites…

    Mais posez-vous un instant avec votre enfant, sortez les albums photos (ou vos téléphones !) et racontez-lui tous ses apprentissages : marcher, parler, manger, s’habiller, faire du vélo, dessiner, etc.

    En prenant conscience de toutes ses réalisations, votre enfant va développer une bonne image de lui et donc une bonne estime de lui, ce qui contribuera à sa confiance en lui.

    Comment accompagner votre enfant dans ses apprentissages ?

    Une fois que votre enfant aura pris conscience de tout ce qu’il a appris à faire et réussi, il continuera à apprendre par lui-même, à essayer de faire de nouvelles choses et de gagner en autonomie, ce qui développera son concept de soi !

    Voici quelques astuces pour l’accompagner :

    Ne jamais faire à leur place : en tant que parents, nous devons accompagner et soutenir nos enfants lors de leurs apprentissages mais ne pas faire à leur place. Il faut intervenir seulement s’ils le demandent. Beaucoup de parents sont tentés de faire à la place de leurs enfants ou de répondre à leur place lorsqu’un adulte leur pose une question. Mais ce n’est pas leur rendre service.

    Observer : il est important de les observer et de leur dire qu’on est à leur disposition si besoin. De plus l’observation permet de nous rendre compte de ce qu’ils sont capables de faire ou non. Si votre enfant a des difficultés à réaliser une nouvelle chose avec votre soutien, n’insistez pas. Il n’est probablement pas encore prêt à faire cet apprentissage.

    Encourager : il faut encourager son enfant pour lui donner confiance dans ses capacités.

    Écouter : développer son esprit critique en le questionnant et écouter ses réponses. Plus un enfant verra que sa parole compte, plus il aura confiance en lui.

    En résumé, trouvez des moments avec vos enfants pour leur faire prendre conscience de leurs acquis et accompagnez-les dans leurs apprentissages. Ils auront ainsi une bonne image/estime d’eux et seront ainsi « bien dans leurs baskets » dès qu’ils se regarderont dans un miroir !

    Bon week-end les super-parents !

    Solenne.

    Fondatrice de Soft Kids et maman de 3 super kids !

    Recevez la news des super parents !

     

    Pour recevoir des infos, des articles et bien sûr des conseils kids c’est ici:

    Merci pour votre inscription !