UNE DÉFINITION TRES LARGE

Vous vous demandez peut-être quel est l’objet de Soft Kids, notre application pour laquelle nous avons lancé le 21 mai une campagne de crowdfunding (financement participatif) sur Ulule?

Notre objet, ce sont « soft skills ». Souvent difficiles à définir, les soft skills sont ces compétences personnelles et relationnelles qui ne relèvent ni de la connaissance ni des savoir-faire. Une combinaison de compétences interpersonnelles, de traits de caractère ou de personnalité qui nous permettent de naviguer dans notre environnement et au sein de la société.

LES SOFT SKILLS EN THÉORIE

Le psychologue anglais Nicholas Humphrey, l’un des pionniers des « soft skills », a déclaré que l’intelligence sociale, plutôt que l’intelligence qualitative, définit les humains. Les co-auteurs Jérôme Hoarau et Julien Bouret expliquent également que « Tout le monde a toutes les graines en potentiel, mais elles ont été plus ou moins arrosées en fonction du contexte social, familial, économique », (Le réflexe soft skills, les compétences des leaders de demain, Ed. Dunod, 2014). « Essentielles, les compétences comportementales s’assimilent tout au long de la vie dans un processus lent qu’on peut comparer à un entraînement sportif », ajoutent-ils dans un entretien au magazine Forbes.

Les « soft skills », qu’on peut aussi appeler compétences comportementales, consistent en un groupe de capacités qui peuvent être utilisées dans tous les aspects de la vie et permettent de s’adapter en fonction des différentes situations. Elles nous aident à nous comporter positivement pour relever efficacement les défis de la vie et du quotidien. Ces compétences générales rendent les gens flexibles dans un monde en évolution constante.

    LES SOFT SKILLS EN PRATIQUE

    L’intérêt pour ces compétences générales a augmenté au fil des ans. Au fur et à mesure des recherches, la pertinence de ce concept s’est imposée. Aujourd’hui, au 21e siècle, les « soft skills » sont un différenciateur majeur, une condition sine qua non pour l’employabilité et la réussite dans la vie mais aussi pour le mieux vivre ensemble.

    Le prix Nobel James Heckman affirme que « les compétences non techniques prédisent le succès dans la vie et que les programmes qui améliorent les compétences non techniques ont une place importante dans un portefeuille efficace de politiques publiques ». Chez Soft Kids, c’est ce que nous pensons aussi.

    Aujourd’hui, les employeurs sont de plus en plus attentifs à ces « soft skills » en plus des qualifications purement professionnelles. Elles rendent les personnes qui les ont développées extrêmement précieuses et recherchées par les entreprises. Les « soft skills » deviennent les qualités souhaitables au-delà des connaissances requises : elles incluent par exemple le bon sens, la capacité de collaborer avec les autres et la capacité à résoudre des problèmes.

    LES SOFT SKILLS, LES COMPÉTENCES INCONTOURNABLES DU 21ème SIECLE

    Le rapport de l’OCDE  » L’avenir de l’éducation et des compétences 2030  » publié en 2019 a souligné l’importance croissante des compétences non techniques dans l’éducation en raison de tendances telles que la mondialisation et les progrès rapides de la technologie et de l’intelligence artificielle, qui exigent des futurs travailleurs une adaptation permanente. Ce rapport indique que « pour rester compétitifs, les travailleurs devront continuellement acquérir de nouvelles compétences, ce qui nécessite de la flexibilité, une attitude positive envers l’apprentissage tout au long de la vie et la curiosité».

    Afin de maximiser à long terme les avantages des compétences non techniques ou « soft skills », celles-ci devraient être développées auprès des jeunes enfants, en particulier entre 1 et 9 ans. Les lauréats du prix Nobel Heckman et Kautz (2012) en ont fourni la démonstration dans leur analyse du programme Perry Preschool Soft Skills, dans lequel ils ont découvert comment les traits de personnalité peuvent être modifiés de manière à produire des résultats bénéfiques pour la vie.

    C’est notre ambition chez Soft Kids : sensibiliser les jeunes enfants à ces compétences comportementales  sur un mode ludique et ainsi avoir des enfants épanouis et préparés à vivre dans un monde qui n’existe pas encore !

    Justine Touchard

    Community manager Soft Kids.

    Sources :

    https://www.forbes.fr/management/les-15-soft-skills-a-maitriser-en-entreprise/?cn-reloaded=1

    https://en.wikipedia.org/wiki/Soft_skills

    https://www.forbes.fr/management/soft-skills-lhumain-nest-pas-un-tableau-excel/?cn-reloaded=1

    Recevez la news des super parents !

     

    Pour recevoir des infos, des articles et bien sûr des conseils kids c’est ici:

    Merci pour votre inscription !