fbpx

Le futur de l’éducation et des compétences

10 Mai 2021Non classé

De nouvelle solution pour une nouvelle ère !

 

À l’aube d’une nouvelle ère pour l’éducation, les gouvernements des pays de l’OCDE se sont engagés dès 2018 en faveur d’une vision pour l’éducation à l’horizon 2030. Cette vision repose sur une éducation inclusiveéquitable, de qualité et un apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Au fur et à mesure que nos sociétés évoluent, on se demande à quoi ressemblera l’avenir de l’éducation. Comment les systèmes éducatifs vont-ils préparer convenablement les enfants au monde de demain ?

Car ce monde change en permanence : avancées technologiques, mobilités accrues, changements démographiques, accroissement des inégalités, menaces sur l’environnement… Il devient de plus en plus complexe, incertain et nous confronte à de nombreux défis. Tous ces changements affectent la manière dont nous vivons et nous travaillons. Le système éducatif doit lui aussi s’adapter et préparer en conséquence nos enfants aux emplois de demain et à mieux vivre dans un environnement en perpétuel mouvement.

Des compétences pour transformer et façonner l’avenir de demain !

Si nous voulons bâtir des sociétés plus pacifiques et favorables nous devons non seulement commencer dans la salle de classe, mais aussi avec les individus pour que les apprenants puissent développer leur pensée critique, leur créativité, l’adaptation, la curiosité d’apprendre, le sens de responsabilité et enfin la capacité à concilier les tensions et les dilemmes (résoudre un problème).

L’éducation doit préparer les apprenants à vivre-ensemble en développant empathietolérance et respect envers la diversité. Les systèmes éducatifs doivent également transmettre les compétences dont ils auront besoin pour devenir des citoyens actifs, responsables et engagés.

LE SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS EN RETARD !

Toutefois, la plupart des systèmes éducatifs français sont encore loin d’équiper les individus avec ces compétences essentielles. La France est d’ailleurs classée parmi les derniers mondiaux sur ce sujet…

Alors comment pouvons-nous en faire une réalité ?

Tout d’abord, ces compétences doivent devenir une priorité dans nos politiques éducatives.

Les enseignants doivent être soutenus et équipés par des stratégies novatrices pour qu’ils deviennent des facilitateurs de l’apprentissage et pas seulement des transmetteurs d’informations.

Ils pourront alors encourager leurs élèves à travailler en équipe et à vivre en harmonie avec le monde qui les entoure.

Nous avons aussi besoin d’évaluations qui, au-delà des tests et des examens, accordent de l’importance à ces compétences pour véritablement refléter les nombreux talents et capacités des individus.

Mais le rôle des systèmes éducatifs ne doit pas être isolé dans ce changement de stratégie. Chacun d’entre nous, que nous soyons décideurs, éducateurs, parents ou même élèves, nous devons agir.

COMMENT TRAVAILLER LES COMPÉTENCES DU 21ème siecle AVEC VOS ENFANTS ?

Développer la curiosité de l’enfant :

Il est important de faire comprendre à nos enfants que la curiosité permet de s’ouvrir aux autres et de mieux appréhender son environnement. L’apprentissage de l’enfant débute en effet et avant tout par sa curiosité. Cette dernière va l’inciter à chercher des informations sur un sujet qu’il découvre pour ensuite se l’approprier et échanger avec les autres. La curiosité va naturellement stimuler son développement personnel.

Aborder le respect de la pensée critique :

Ce respect favorise l’échange entre deux individus et permet d’affiner la réflexion de chacun. La pensée critique permet également de ne pas se sentir supérieur à l’autre. Elle ouvre la possibilité d’avoir un regard différent sur ce qu’on pense habituellement. L’enfant va ainsi développer instinctivement d’autres points de vue qui peuvent le faire grandir.

Lui apprendre à s’ouvrir aux autres :

Apprendre à son enfant à reconnaître la diversité et à la respecter tout en mettant l’accent sur les avantages qu’elle apporte (multiplicité des opinions et stimulation intellectuelle, richesse des différences culturelles, créativité accrue, etc.), c’est aussi lui permettre d’appréhender la différence de façon sereine et de ne pas la percevoir comme un danger. C’est aussi l’aider à mieux accepter l’inconnu et l’incertitude et par conséquent faciliter sa capacité à s’adapter. Notre environnement s’internationalise et nos enfants devront pouvoir y évoluer sans contrainte.

Favoriser l’autonomie intellectuelle :

Elle permet aux enfants de ne pas dépendre des autres, d’avoir une opinion qui leur est propre et par là-même de favoriser leur bien-être. Cette autonomisation passe également par le fait de les responsabiliser davantage aux actions qu’ils entreprennent.

Responsabiliser son enfant :

Transmettre des responsabilités à son enfant va lui permettre de prendre conscience du rôle qu’il aura au sein d’une collectivité. Germain Duclos, psychoéducateur et orthopédagogue, affirme que « pour mener à bien cette tâche, les parents doivent s’engager pleinement auprès de l’enfant, établir des règles de conduite sécurisantes et pratiquer une discipline incitative. »

Vous l’aurez compris, nous devons prendre conscience de ces changements, nécessités par l’évolution de notre société, et accompagner le mieux possible nos enfants sur ces différents sujets. Chacun d’entre nous doit changer et repenser ses perspectives éducatives.

L’objectif de Soft Kids est de vous aider dans ce rôle qui nous incombe, à nous parents, en cultivant les compétences comportementales des enfants en famille !

N’hésitez pas à tester l’application et à nous faire vos retours.

Assa Diawara

Assistante Ingénieure Pédagogique de Soft Kids.

Suivez-nous et partagez

Découvrir les derniers articles

Et si on respirait en famille ?

Et si on respirait en famille ?

Sophrologie, méditation, cohérence cardiaque ? Aujourd’hui, il y a énormément de pratiques qui sont mises en avant pour réduire le stress et on peut vite être perdu et ne pas savoir par où commencer. Alors quelles sont les différences ? La méditation : Elle date...

Quand les émotions de nos enfants cohabitent avec nos vacances !

Quand les émotions de nos enfants cohabitent avec nos vacances !

Il y a quelques jours, alors que j’arrivais sur un lieu touristique, un petit garçon d’environ 3 ans était en train de hurler, accroupi par terre : « je suis fatigué, je suis fatigué, je suis fatigué ! ». Ses parents se regardaient, ennuyés, et devant les regards des...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez la news des super parents !

 

Pour recevoir des infos, des articles et bien sûr des conseils kids c’est ici:

Merci pour votre inscription !